Nouveautés gamme façades : Zolpafer’o Nouvelle laque anti-rouille en phase aqueuse
12 juillet 2010, 8:31
Filed under: ZOLPAN

Publicités


Zolpan et le bois : Des solutions qui isolent, protègent et subliment la matière naturelle.
9 juillet 2010, 4:32
Filed under: ZOLPAN



Gamme Façades de ZOLPAN : des solutions techniques novatrices adaptées à tous les types de chantiers.
9 juillet 2010, 3:51
Filed under: ZOLPAN



ZOLPAN AFFIRME SON EXPERTISE SUR L’ISOLATION THERMIQUE PAR L’EXTERIEUR
10 décembre 2009, 4:54
Filed under: ZOLPAN

Avec 35 ans d’expérience et plus de 10 millions de m² posés, Zolpan  possède une véritable expertise dans la mise en œuvre de systèmes d’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE). Ses systèmes Armaterm, validés par le CSTB, s’inscrivent totalement dans une démarche de développement durable puisqu’ils permettent une meilleure maîtrise des coûts énergétiques et des gaz à effets de serre (GES) grâce à une grande efficacité thermique (suppression des ponts thermiques).

Afin de faire le point sur cette expertise et sur les évolutions qu’elle induit sur le marché du second œuvre, Zolpan organise, en collaboration avec ses partenaires, une conférence à vocation pédagogique sur l’ITE à la Cité du Design de Saint-Etienne le jeudi 3 décembre.

A fin 2009 dans le département de la Loire, ZOLPAN aura à son actif  de 100 000m² d’isolant posé, soit 2 fois plus qu’en 2008.

2 chantiers sont représentatifs de cette expertise :

–         Bâtiment Le Minois (Loire Habitat) :

Chantier de 5000m², réalisé en 2009 par l’Entreprise FORMICOLA en collaboration avec le Bureau Etude GEPRAL à partir des produits SURIZOL de ZOLPAN,

–         Bâtiment Bergson ( Syndic : Cabinets REDURON)

Chantier de 2000 m2, en cours de réalisation par l’Entreprise ISOBAT en collaboration avec le
Cabinet GRATALOUP, à partir des produits SURIZOL de ZOLPAN

Zolpan décrypte l’ITE…

Apparue après le premier choc pétrolier, en 1973, l’ITE a d’abord vécu une période de forte expansion, jusqu’à la fin des années 80. Malgré un ralentissement de cette croissance dans les années 90, cette technique n’a cessé de se développer, surtout en Europe du Nord, se substituant largement à l’isolation par l’intérieur (doublage des cloisons).

Le retour d’expériences est aujourd’hui suffisamment important pour apprécier la tenue dans le temps des ouvrages, ainsi que les méthodes de rénovation des premières façades isolées il y a 30 ans.

L’ITE bénéficie de deux atouts majeurs :

–          une meilleure isolation que l’approche par l’intérieur qui résout difficilement les problèmes de ponts thermiques notamment en phase de réhabilitation du bâti.

–          la préservation des surfaces habitables ; en effet les nouvelles normes requièrent des épaisseurs d’isolant pouvant atteindre plus de 20 cm, ce qui entraine la réduction de la surface des appartements de plusieurs m² au profit de l’isolant.

Aujourd’hui, avec le renforcement du cadre règlementaire, l’ITE retrouve toutes ses lettres de noblesse et prend un nouvel essor. En effet, la flambée du prix des énergies primaires et la situation inquiétante de l’environnement ont poussé les législateurs à réagir et les professionnels du bâtiment à mettre en œuvre des solutions plus efficaces.

Grâce à sa grande maîtrise de l’ITE et à l’efficacité de son pôle R&D, Zolpan a su traduire son savoir en
savoir-faire et propose aujourd’hui non seulement une offre complète et très compétitive pouvant s’adapter à chaque type d’ouvrage mais également une formation dédiée à ses collaborateurs.

et propose une offre innovante et performante

La gamme Armaterm est reconnue par l’ensemble des acteurs (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et entreprises de pose) qui ont contribué à sa forte croissance au cours de ces dernières années, en particulier en raison de ses développements techniques et de la largeur de l’offre.

L’offre en isolation thermique de Zolpan se compose :

–          d’isolants et colles,

–          de profilés,

–          de fixations,

–          de sous-enduits armés,

–          de modénatures,

–          de produits d’impression,

–          d’un choix très large en termes de finitions (hydrauliques, minérales, organiques, etc…),

–          d’accessoires complémentaires, de matériel et d’outillage.

Complètes et adaptées à tous types de chantiers, deux nouveautés sont à découvrir plus particulièrement : l’Armaterm Surizol et les Modénatures.

  • L’Armaterm Surizol

En 2008, Zolpan a développé et validé avec le CSTB les systèmes Armaterm Surizol, un procédé original de surisolation thermique, rapide, efficace et durable. Il consiste à rapporter une nouvelle isolation sur l’isolation en place, sans dépose de l’existant ni pelage de l’enduit.

Ses principaux avantages sont :

–          la facilité et rapidité de mise en œuvre,

–          le faible impact environnemental en évitant l’évacuation et le recyclage des déchets,

–          l’adaptation des performances thermiques d’un bâtiment déjà isolé aux exigences renforcées des réglementations thermiques,

–          le rafraîchissement et l’embellissement de l’aspect de l’ouvrage grâce au large choix de finitions proposées,

–          la pérennisation de l’investissement initial.

Adapté aux systèmes d’ITE adhérents (enduit mince ou épais sur isolant adhérent), le système
Armaterm Surizol se compose d’un isolant polystyrène (panneaux PSE blanc ou gris) calé chevillé au support, d’un sous-enduit et d’une finition.

  • Les Modénatures

Zolpan propose également un large choix de modénatures, compatibles avec tous les systèmes ITE de la gamme Armaterm, sous Avis Technique, permettant d’agrémenter et d’apporter du relief aux façades traitées en ITE.

Composées d’un noyau en polystyrène expansé stabilisé recouvert d’une protection polyuréthane haute dureté d’aspect grainé, les modénatures se déclinent dans différents styles : gamme standard et semi-standard (appuis de fenêtres, bandeaux, frontons, clés de voûte, rosaces…) et Domostyl sur-mesure pour des réalisations grandes tailles customisées. Cette dernière offre la possibilité de créer des gabarits (fabrication spéciale sur-mesure) en polystyrène stabilisé, hors formats traditionnels, permettant de récréer l’architecture actuelle du bâtiment ou d’en modifier l’aspect.

L’ITE prend alors une dimension esthétique propre à revaloriser certains ouvrages ou à conserver l’esthétique originelle.

Le neuf et l’existant n’ont pas les mêmes problématiques et demandent des approches différentes. Si la construction a la possibilité de s’adapter facilement, la rénovation nécessite une solution adéquate à chaque situation.

Dans la construction, le choix d’isoler par l’extérieur dès la conception du bâtiment permet d’envisager une enveloppe globale, éliminant les ponts thermiques (liaison dalle de balcon-façade, isolation enterrée, coffre de volets roulants, retour en tableaux de fenêtres et linteaux, appuis de fenêtres et portes-fenêtres, etc.), et d’obtenir, par l’apport d’épaisseurs d’isolant de plus en plus importantes, des valeurs très basses de déperdition énergétique.

Associée à d’autres techniques, l’ITE est clairement plus efficace que toute isolation par l’intérieur et reste un des procédés phares pour parvenir à passer du BBC au BEPOS.

Dans cette perspective, on peut dire que l’ITE va générer une évolution du mode constructif par sa pertinence coût/performance.

A contrario, dans l’existant, c’est l’ITE qui s’adaptera à l’architecture et aux contraintes du bâtiment. Il conviendra d’isoler celui-ci en traitant au mieux les points singuliers pour limiter les ponts thermiques.

L’approche thermique du bâti permettra de vérifier la pertinence coût/performance de l’Isolation Thermique par l’Extérieur et de déterminer à quels autres procédés elle devra être associée.

Dans l’existant, agir sur le bâti à l’aide de l’ITE et des équipements associés doit permettre de répondre plus facilement aux nouvelles exigences réglementaires.

Faire le point sur la réglementation

Pour limiter les effets du réchauffement climatique et compenser l’accroissement des pays en développement, les objectifs sont clairs : le Facteur 4. Il s’agit de diviser par 4 les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050. Afin d’y parvenir, la règlementation a du s’adapter et évoluer :
RT 2005, RT 2012, BBC (Bâtiment Basse Consommation) et BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive).

Dans la perspective d’atteindre ce Facteur 4, l’Etat fixe dans la construction neuve plusieurs objectifs :

—l’application de la norme BBC à toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 et par anticipation à toutes les constructions neuves de bâtiments publics et tertiaires à compter de la fin 2010, l’application de la norme BEPOS à toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2020,  l’application par anticipation de la norme BBC pour l’ensemble du parc de logements neufs construits dans le cadre du programme national de rénovation urbaine prévu par la loi n°2003-710 du 1er Août 2003 d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation.

Dans l’existant, l’État se donne comme objectif de réduire les consommations énergétiques du parc existant d’au moins 38 % d’ici 202   tous les établissements publics et bâtiments de l’État feront l’objet d’un audit énergétique d’ici 2010. Le but est d’entreprendre des rénovations permettant de réduire de 40 % les consommations d’énergie et d’au moins 50 % les GES, dans un délai de 10 ans. Les collectivités territoriales seront invitées à engager un programme de rénovation énergétique de leurs établissements aux mêmes conditions et au même rythme que celui de l’État,  les 800 000 logements sociaux dont la consommation énergétique annuelle est supérieure à  230 kHW d’énergie primaire/m² feront prioritairement l’objet d’une rénovation thermique avant fin 2020.

—         L’objectif est de ramener leur consommation à des valeurs inférieures à 150 KHW d’énergie primaire/m² et par an,  l’État met également en place des incitations financières destinées à encourager et à accélérer la réalisation des rénovations : Crédit d’Impôts, ECO PTZ,…

Et former pour développer les compétences

Très avantageuse et thermiquement efficace, l’ITE exige un respect rigoureux des règles de l’art mais aussi une bonne approche de l’ouvrage pour obtenir des résultats satisfaisants.

Dès le début des années 80, Zolpan s’est doté d’un Centre de formation agréé. Composé de 6 formateurs et de 2 assistantes, il est placé sous la responsabilité du Directeur Technique du Groupe Zolpan. En effet, en plus de fournir des systèmes complets, cette société souhaite donner à ses partenaires les moyens de faire évoluer son personnel. Ainsi, elle propose chaque année 8 modules de formations qui vont de la prise en main des produits jusqu’à leur mise en œuvre, de la « décoration et peinture » à la « façade ». D’ici fin 2009, le nombre de stagiaires s’élèvera à plus de 1 500.

Pour la partie plus théorique du bâtiment, soit le diagnostic et la prescription, les pouvoirs publics ont instauré le dispositif FEEBat (Formation aux Économies d’Énergies des entreprises et artisans du Bâtiment).
Trois modules, de deux jours chacun, visent à adapter et renforcer les compétences des entreprises et artisans du secteur, en leur donnant les connaissances et les outils pour proposer des solutions performantes de rénovation et accompagner les mutations de leurs métiers.

Promodul, association créée en 1997 dont l’objectif social est la performance énergétique et le confort des bâtiments, a développé l’APEE (Académie de la Performance et de l’Efficacité Énergétique), organisme habilité à dispenser les formations du dispositif FEEBat. Autre outil mis en place, BAO Promodul, palette de logiciels informatiques qui permet de simuler à partir d’un état existant, des travaux de rénovation et la prescription d’un ensemble pertinent et efficient.

Pour intervenir sur les fondamentaux et permettre à tous d’appréhender cette solution d’avenir, la société s’est entourée de :

–          Pierrick Frouin, Chef de marché ITE Zolpan

–          Bernard Genest, Directeur Développement Expertise EDF.

Seront également présents lors des ateliers les entreprises partenaires Zolpan sur l’ITE.

L’Agence Sophie Monet

Véronique BOURGEOIS – Manon MARCHAND

Tél. : 04 78 37 34 64

vb@monet-rp.com